Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Aug

STAGE DE DEMI-FOND ET REUNION A LA ROCHE SUR YON LES 28 et 29 AOUT : LES RESULTATS, LES PHOTOS

Publié par Oscar de Ramassage  - Catégories :  #ACTUALITES FRANCE DEMI-FOND

 

LES CLASSEMENTS DE LA REUNION DU SAMEDI 29 AOUT 

 

Première manche

  1. Emilien Clère / entr. François Toscano
  2. Davy Romian / entr. Bernard Filiatre 
  3. Kevin Fouache / entr. Sylvain Pacheco
  4. Camille Batista / entr. Romuald Foucher
  5. Paul Thomas / entr. Michel Meunier
  6. Christopher Gamez / entr. Michel Filiatre
  7. Tanguy Dulac / entr. Jean-Michel Moiroud
  8. Antony Baré / entr. Antoine Breton
  9. Vincent Lebreton / entr. Laurent Seyeux
  10. Axel Richiero / entr. Gilles Richiero
  11. Guillaume Brasseur / entr. Marc Pacheco

 

Deuxième manche

  1. Emilien Clère / entr. François Toscano
  2. Kevin Fouache / entr. Sylvain Pacheco
  3. Davy Romian / entr. Bernard Filiatre 
  4. Camille Batista / entr. Romuald Foucher
  5. Paul Thomas / entr. Michel Meunier
  6. Christopher Gamez / entr. Michel Filiatre
  7. Antony Baré / entr. Antoine Breton
  8. Tanguy Dulac / entr. Jean-Michel Moiroud
  9. Vincent Lebreton / entr. Laurent Seyeux
  10. Axel Richiero / entr. Gilles Richiero

Guillaume Brasseur / entr. Marc Pacheco (forfait) 

Deux journées en une, stage le vendredi et courses le samedi. La réunion de La Roche-sur-Yon a permis de rassembler et préparer des coureurs frustrés de compétition en cette année 2020 placée sous le signe de l'absurde et de la désespérance.

 

C'est tout le mérite de l'équipe organisatrice - et il est immense - d'avoir persévéré dans ces conditions à maintenir au calendrier ce nécessaire Grand Prix et tout mis en oeuvre pour "surfer" sur le succès de l'édition 2019. Comme si ce n'était pas assez, elle a en plus accueilli cette indispensable journée de stage, dont tous - coureurs et entraîneurs - ont pu à son issue reconnaître les bienfaits. Tout ça est bon pour le moral et bon pour la condition, qu'il faut optimiser dans la perspective du tout proche championnat de France.

 

Vendredi 28 et Samedi 29 nous avons d'abord pu nous régaler, en dépit de la météo incertaine, des progrès d'une équipe de pacemakers qui a pris un sérieux coup de jeune avec la venue de Jean-Michel Moiroud (oui, le fils de qui-vous-savez), et la confirmation de la "cuvée 2019" de nos entraîneurs (Antoine Breton, Michel Meunier, Gilles Richiero, Laurent Seyeux).

 

Avant

Côté stayers, on accueillait aussi des "petits nouveaux" - Camille Batista, Davy Romain, Tanguy Dulac - qui n'ont pas attendu longtemps pour prendre leurs marques derrière les motos dont la plaque arborait une nouvelle signalétique France Demi-Fond, don d'un membre de la dite association. 

Après

Ce généreux donateur - homme d'une grande qualité - souhaite conserver l'anonymat. Le Bureau de France Demi-Fond - confondu par ce geste généreux - tient à lui rendre ici par mon truchement un hommage ému, et à lui exprimer sa reconnaissance.  Il vous en prie.

Revenons à nos stayers. Et à un "revenant" justement, pour notre plus grand plaisir, (et le sien, sans crainte d'être détrompé)  le Francilien Antony Baré. Après, on est déjà en terrain connu avec le Lyonnais Paul Thomas, l'épatant quatrième de l'édition du France 2019, le Sarthois Vincent Lebreton et le juvénile Axel Richiero, dont la passion et l'enthousiasme pour notre discipline - même dans les moments  difficiles et il y en a eu quelques uns pour eux pendant ces deux journées - ne se dément jamais et fait plaisir à voir.

J'en profite pour leur passer un message personnel : sachez bien que c'est aussi votre engagement, votre enthousiasme à vous les néophytes passionnés de demi-fond, qui nous donne la force de continuer de nous battre pour le demi-fond, encore et toujours.

 Fin du message.  

Après le matériel humain, le matériel tout court. Ces deux journées constituaient  le cadre idéal pour accueillir et célébrer le nouveau parc de remorques de transport des motos d'entraînement.

Elles rutilaient sur le parking du vélodrome, je vous l'assure, même en l'absence de tout soleil. Devant le spectacle de ces merveilles fièrement alignées, certains vieux entraîneurs ne purent retenir leurs larmes. Une minute de silence fut observée, levée des couleurs et tout le toutime. L'émotion serrait les coeurs.

 

Et ne croyez surtout pas que j'exagère. 

Et puis il y eut le défilé de mode, placé cette année sous le signe du cuir noir.

Là, douze top-models - parmi les plus recherchés du monde du manequinnat (et par conséquent les plus chers) - défilaient dans l'enceinte du vélodrome avant de poser pour la postérité, arborant fièrement ce nouveau costume  flambant neuf qui nous vaut d'être envié comme pas possible par l'Europe   achter grosse motoren entière. Tous savaient en ce moment solennel que désormais plus rien ne serait pareil dans le monde du demi-fond français, l'habit ayant l'habitude de faire le moine, comme vous ne l'ignorez pas. 

Côté sport, nous aurons été abondamment servis durant ces deux journées.

 

Il ne nous a pas fallu plus d'un quart d'heure pour comprendre qu'Emilien Clère était fin prêt pour aller chercher un quatrième titre national dans une petite dizaine. Rien ne peut tempérer sa fougue légendaire, même l'incident mécanique fâcheux. Il en aura fait l'éclatante démonstration en revenant comme une balle dans la course, le temps d'un arrêt- bricolage en bord de piste.

Pas loin derrière, Kevin Fouache, sur sa piste, exposait son style impeccable, qui nous fera toujours regretter que l'ancien champion de France de course aux points et d'américaine ne puisse plus se consacrer comme il le voudrait (et nous aussi !) à une discipline faite pour lui. Davy Romian, son camarade de club, confirmait les qualités évidentes pour le demi-fond que nous avions discerné chez lui l'an dernier.

 

Dans le même peloton, le néophyte Camille Batista faisait preuve d'une épatante autorité tandis que Tanguy Dulac étalait une confiance de vieux briscard, Paul Thomas confirmant quant à lui tous les espoirs entrevus à Lyon 2019. Enfin, même si en deçà de son rendement habituel au cours de ces deux journées, nul doute qu'il faudra compter à Lyon  avec Christopher Gamez, dans la course au podium aux France Et cette  homogénéité de niveau constitue une sacrée bonne nouvelle pour le demi-fond français.

 

Enfin, pour que la coupe de la satisfaction soit pleine, il nous reste à nous réjouir du retour au derrière motos d'Antony Baré qui a passé "un cran" au cours de ces deux journées, c'est l'évidence, et des progrès d'Axel Richiero et Vincent Lebreton, qui nous permettent de croire  voir ces trois-là entrer un jour dans la course au podium.

Il nous reste à remercier de tout coeur la formidable équipe organisatrice de cette réunion, les vaillants soldats de l'équipe La Roche-sur-Yon Vendée Cyclisme, et à saluer l'engagement magnifique de Kevin Fouache pour la spécialité que nous adorons, ainsi que la présence héroïque samedi du public Yonnais, venus au vélodrome Henri Desgrange malgré un temps de Novembre et le contexte oppressant du moment.

 

Enfin, mention spéciale au pâtissier local, qui m'a permis de vivre un grand moment de gastronomie au buffet du vélodrome : du quatre étoiles, vraiment. 

 

Et ne croyez surtout pas que j'exagère. 

____________

Patrick POLICE, pour STAYER FRANCE, le 30 Août 2020

 

 

En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir
En attendant une Galerie-Photos à venir

En attendant une Galerie-Photos à venir

Commenter cet article

Meunier Michel 06/09/2020 20:09

Au top, continuez comme ça, passionnant à lire !

Gilles 31/08/2020 22:10

Top l'article ! rdv dans deux semaines a Lyon.

MEUNIER Michel 31/08/2020 20:42

UN RESUME FORMIDABLE ET UNE BELLE DYNAMIQUE DANS LE DEMI FOND FRANCAIS

Dom 30/08/2020 23:59

On s'y croirait ! merci Patrick

MEUNIER Michel 16/08/2020 14:24

A moins de quinze jours du ''FRANCE'', spectacle assuré !

MEUNIER Michel 16/08/2020 14:23

EXCELLENT TOUT SIMPLEMENT, on y sera !

MEUNIER Michel 29/07/2020 07:43

L'actualité sportive annoncée et en direct, parfait !

Oscar de Ramassage 29/07/2020 10:48

Chercher l'information là où elle se trouve. C'est un métier...

À propos

STAYER FRANCE ex-STAYER FR est le blog du demi-fond et de l'association FRANCE DEMI-FOND. adresse mèl : fddf@dbmail.com page Facebook : @francedemifond