Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
STAYER FRANCE  :  100 % demi-fond et derny - depuis 2005 au service du demi-fond et du derny

STAYER FRANCE : 100 % demi-fond et derny - depuis 2005 au service du demi-fond et du derny

STAYER FRANCE ex-STAYER FR est le blog du demi-fond et de l'association FRANCE DEMI-FOND. adresse mèl : fddf@dbmail.com page Facebook : @VANWOORDEN21

Publié le par Oscar de Ramassage
Publié dans : #PALMARES CHAMPIONNAT DU MONDE

CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND AMATEURS 1907

Jeudi 4 Juillet - Vélodrome du Parc des Princes – Boulogne-sur-Seine

100 km derrière moto sans coupe-vent avec rouleau à 20 cm

(pour la première fois entraînement derrière motocyclette) 

  

Leon "Jack" Meredith, 7 fois champion du Monde des stayers !

 

L’U.C.I., dans sa réunion préambule à ces championnats, prenant en compte notamment les récents accidents mortels survenus sur les pistes allemandes, décide de la suppression des coupe-vent et de l’adoption du rouleau à vingt centimètres pour les championnats du Monde, « chaque fédération restant maîtresse chez elle » pour les épreuves qu’elles organisent par ailleurs.

  1. Leon Meredith (G-B) – entr. .. ? .. ? – les 100 km en 1h 28’ 2’’1/5
  2. Victor Tubbax (BEL) – entr. .. ? .. ? – à 6t (puis déclassé)
  3. Maurice Brocco (FRA) – entr. .. ? .. ? – à 8t
  4. Piet Van Nek (P-B) – entr. ..? ..? – à 10 t
  5. Gustav Schwarz (ALL) – entr. .. ? .. ? – à 16 t
  6.  ..? Delbor (FRA) – entr. .. ? .. ? – à 20 t

N.C : Octave Lapize – entr. .. ? .. ? et .. ? Rigaud – entr. .. ? .. ? (ab.) ; Léon Vanderstuyft (BEL) – entr. .. ? .. ? (ab.)

 

La course : Meredith comme à son habitude prend un départ météorique  et chipe le commandement de la course à Brocco, qu’il passe en coup de vent. Rigaud, sans entraîneur, quitte bien vite la ronde. Au dixième kilomètre, la course est faite : tous les adversaires de la terreur britannique sont déjà à un tour et plus !

C’est « Vanderstuyft Junior » qui est second au vingtième kilomètre, accompli en 16’54 ‘’3/5, à un tour et demi de Meredith, alors que Tubbax, Brocco et Delbor sont déjà à quatre tours, Lapize et l'outsider Van Neck, handicapé par une chute effectuée la veille, bien plus loin encore !  Rigaud, sans entraîneur, quitte vite la course.

Après le 40ème km, Vanderstuyft  subit une sérieuse baisse de régime et Brocco prend dès lors la seconde place.  Au cinquantième, le stayer belge doit descendre de machine, consécutivement à une indisposition subite, et se confie aux mains de ses masseurs. Sur ces entrefaites, la pluie fait une fugace apparition,  ce qui fait ralentir Brocco, Delbor  s’arrêtant même tout à fait quant à lui. Au 58ème kilomètre, Vanderstuft reivent sur la piste. 

Victor Tubbax

Tubbax sur ces entrefaites s’est emparé de la seconde place avant l’heure de course, dans laquelle 68km400 ont été réalisés. Tubbax croise tout de même à quatre tours du double champion du Monde, Brocco à 5, Van Neck à 7. Les 70 km en 1h1’23’’, les 80 en 1h10’23’’, tous ces temps records du Monde, dans la mesure où ce sont les premières performances réalisées dans ces conditions.

 Meredith termine «  à sa main » : il décroche son troisième titre de champion du Monde, succédant à ceux de 1904 et 1905 !

Victor Tubbax, second, sera déclassé par les commissaires de course, compte tenu du fait que son entraîneur a laissé traîner ses pieds sur la piste pendant la course.  Il aura pourtant exposé une très grande valeur tout au long des 100 kilomètres au cours de sa lutte acharnée avec Vanderstuyft et Brocco.

Source : L’Auto

 

 

Commenter cet article
A
De naam is Piet van Nek en niet Van Neck.
Répondre