Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
STAYER FRANCE  :  100 % demi-fond et derny - depuis 2005 au service du demi-fond et du derny

STAYER FRANCE : 100 % demi-fond et derny - depuis 2005 au service du demi-fond et du derny

STAYER FRANCE ex-STAYER FR est le blog du demi-fond et de l'association FRANCE DEMI-FOND. adresse mèl : fddf@dbmail.com page Facebook : @VANWOORDEN21

Publié le par Oscar de Ramassage
Publié dans : #PALMARES CHAMPIONNAT DE FRANCE
CHAMPIONNAT DE FRANCE Amateurs  & Indépendants 1957   

 

L'année 1957 marque le rétablissement du championnat de France amateur de demi-fond, abandonné depuis 1920, avec entraînement motorisé comme pour les professionnels (la plupart des éditions antérieures de 1900 à 1920 se disputaient - sauf exception - avec entraîneurs humains. 

                                           

CHAMPIONNAT D'ILE-DE-FRANCE

Dimanche 7 juillet Paris Vélodrome de "La "Cipale" du Bois-de-Vincennes  500 m (ciment)

Le champion régional est directement qualifié pour la finale du championnat de France.            

 Réunion du Grand Prix du Conseil Général de la Seine                                               

Le  premier championnat d’Ile-de –France de demi-fond disputé depuis 1920 a réuni 21 engagés dont les meilleurs espoirs de l’école fédérale, qui ont bataillé dans les trois séries éliminatoires  disputées dans la semaine pour gagner le droit de participer à la finale du dimanche

FINALE

  1. Roger Picard (Pédale Charentonnaise) - entr.  Abel Henry  - les 50 km en 46'13"3/5
  2. Claude Larcher ( Jeunesses Populaires et Sportives) - entr. ... ... -  à 4 t 250 m
  3. Georges Bodin (Vélo-Club XIIè) - entr. ... ... - à 5 t 360 m
  4.  Robert Iscache (Vélo-Club XIIè) - entr. ... ... - à 8 t 250  m
  5. Jacques Ledan (Gros-Caillou Sportif )  - entr. ... ... - à  9 t

Abandons : ... Gosselin, Albert Briquet

La course  L’ordre des départs a été fixé comme suit, après une série d’essais chronométrés sur 1 kilomètre : Briquet, Larcher, Picard, Iscache, Ledan, Bodin et Gosselin.

La bataille fit rage au cours des 12 premiers kilomètres. Briquet, meilleur temps des essais, après avoir cédé la tête sur l’attaque de Larcher au dixième tour, la reprenait trois tours plus loin et menait dès lors un rythme infernal qui l’amenait sur les talons de Gosselin et Larcher au dixième kilomètre. Si Gosselin fut facile à passer, la lutte du leader pour mettre Larcher à un tour fut magnifique, prolongée sur deux tours au coude-à-coude. Cette accélération avait fait des victimes, ne laissant que le seul Picard dans le même tour avec le leader. Peu avant la mi-course, la lutte se circonscrivait entre Briquet, Picard et Larcher, ce dernier à un tour. Lorsque Briquet revint attaquer Larcher pour lui prendre un  second tour, Picard sous la conduite de l’expérimenté Abel Henry, se rapprocha.

Briquet passa Larcher, mais aussitôt, Picard l’imitait et lui portait l’estocade en moins d’un tour. Après 29 kilomètres, Briquet, imparablement surpris décollait.

Il ne devait pas se remettre de ce véritable K-O et abandonnait au 34ème kilomètre alors qu’il avait 2 tours de retard. Picard, survolté ne trouvait dès lors plus personne pour l’arrêter, exception faite de Larcher, dans sa conquête d’un titre régional amplement mérité.

 

 CHAMPIONNAT DE FRANCE Amateurs  & Indépendants 1957   

PROLOGUE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE

Dimanche 11 Août à 17 h 30- Paris - Vélodrome de "La "Cipale" du Bois-de-Vincennes  500 m (ciment)

                                                   

1ère série                                               

  1. Jean Raynal (Pédale Charentonnaise) - entr. Maurice Longue - les 25 km en 22'14" 3/5
  2. Hughes Pacini (A.C. Boulogne-Billancourt) entr. ... ... 
  3. Robert Iscache (Vélo-Club XIIème) - entr. ... ...
  4. Jean Mirguet (V.C. Pré-Gervaisien) - entr. ... ...

 

2ème série   

  1. Albert Briquet (C.S. Olympiques) -  entr. Roger Plaisance - les 25 km en 22'54"
  2. Paul Depaepe (Jeunesses Populaires et Sportives) - entr. ... ... 
  3. 3- Jacques  Ledan (Gros-Caillou Sportif) - entr. ... ...  

3ème série     

  1.  Henri Tomassi (Sprinter-Club) - entr. ... De combet
  2.   ... Mounié (Lyonnais) - entr. ... ... 
  3.  Lucien Bottiau (A.S.M.R.) - entr. ... ... 
  4.  ...  Pegeron (V.M.C. Angers) - entr. ... ... 
  5.  Georges Bodin (Vélo-Club XIIème) - entr. ... ... 

Les 2 premiers classés de chaque série , ainsi que le troisième crédité du meilleur temps des séries (Iscache) , qualifiés pour la finale, ainsi que Picard , champion d'Ile-de-France. Autres coureurs ayant participé aux séries : Auberger (Anjou) , Hoart, Lammerant, Larcher (Ile-de-France), accidenté en série.                                                                          

 FINALE (1 heure)  

La finale fut précédée d’une série d’essais chronométrés sur 1 kilomètre : Raynal (1'04"2) ; Tomassi (1'06"1) ; Picard (1'09"9) ; Briquet (1'10") ; Mounié (1'11") ; Iscache (1'14"7) ; Depaepe (1'16") ; Pacini (1'22").

  1. 01 Jean Raynal  (Pédale Charentonnaise ) -    
     entr.  Maurice Longue -  63,124 km  en 1heure
  2. 08 Hugues Pacini (A.C. Boulogne Billancourt) - entr.  Victor Longue - à   1 t
  3. 03 Roger Picard (Pédale Charentonnaise) -    entr.  Abel Henry - à   3 t
  4. 04 Albert Briquet (C.S. Olympiques) -               entr. Roger Plaisance - à   9 t
  5. 07 Paul Depaepe (Jeunesses Populaires Sportives) - entr.  … Leclerc - à 10 t
  6. 06- Robert Iscache ( Vélo-Club XIIème) -  entr.  Maurice Emeriau                     à 12 t

N.C. 02 Henri Tomassi  (Sprinter-Club) - entr. G. Decombet -  Abandon 55'

N.C. 05   Mounié ( Lyonnais) - entr : … Rouquette -    Abandon 22'

 La course L’ordre au départ  est fixé selon le résultats des essais sur le kilomètre : Raynal, Tomassi, Picard, Briquet, Mounié, Iscache, Depaepe, Pacini.

Dès le lancement, Picard dépasse Tomassi, mais Pacini, bien qu’ayant hérité de la dernière place du cortège à la suite de son essai, fait déjà grosse impression et remonte 4 places. Au bout de 5 minutes, Iscache et Depaepe sont les premiers doublés. Le Lyonnais Mounié, en attaquant Briquet frôle l’accident, son entraîneur se rabattant brutalement à la corde et il décolle. Il s’ajoute à la liste des concurrents relégués à 1 tour, avec Tomassi et Briquet. A l’avant, Pacini poursuit son avancée, il vient occuper la seconde place aux dépens de Picard et à la 11ème minute, il détrône Raynal.

Peu après, Raynal se heurte à la  résistance opiniâtre de Tomassi, ce dont profite  Picard pour lui prendre la deuxième place. A la 20ème minute, Raynal vient enfin à bout de la résistance de Tomassi et repart à la  poursuite de Picard. On enregistre alors l’abandon de Mounié. A la mi-course, Pacini mène devant Picard à 200 mètres, Raynal à 300 mètres, tous les autres, doublés plusieurs fois, sont nettement dominés.

Pacini maintient son forcing et après lui  Raynal accélère et passe Picard à la 32ème minute.

Bientôt Picard est lui-même doublé, laissant seul Pacini et Raynal à la lutte dans le même tour. La phase cruciale de la course survient à la 42ème minute. Pacini, qui fait cavalier seul depuis une demi-heure, alors qu’il attaque Picard pour lui prendre un second tour se voit opposer une défense forcenée du champion de l’Ile-de-France: La  résistance obstinée du Charentonnais ne lasse pas le leader et une lutte furieuse et spectaculaire s’engage au  coude-à-coude, semant la panique chez les hommes en difficulté, doublés par les deux motos lancées pleins gaz ! Pacini cède le premier et doit se replacer. Arrive alors Raynal qui s’est rapproché, fort bien amené par Maurice Longue. Il attaque Pacini encore éprouvé par son duel avec Picard. Le sociétaire de l’A.C.B.B. tente de résister ; peine perdue, il décolle, et Raynal passe, bien que lui aussi quitte légèrement le rouleau. Un peu plus loin, Picard se dédouble sans rencontrer d’opposition sur l’ex-leader, au «ressort cassé» et atteint au moral.

La course n’est pas complètement finie. Raynal qui pourrait se contenter de suivre, se risque à doubler Pacini, ce qu’il parvient à faire, mais son rival, au maillot gris-orange se lance dans une violente contre-attaque. Il reste 6 minutes. Raynal tient bon et après ce baroud d’honneur, Pacini décolle une nouvelle  fois. Cette fois, la course est jouée et Raynal sera le premier tricolore de la renaissance du championnat de France amateurs.

Il s’agit là du premier titre officiel d’un stayer qui marquera la décennie suivante en devenant 5 fois champion de France chez les professionnels et «Le» coureur français de courses de 6 jours pendant cette période.

 Sources :  Route et Piste, L’ Equipe, VELO 1957 (René Jacobs + Hector Mahau +) La France Cycliste,  L’Ile-de- France Cycliste

Nota : Rencontré sur le stand de Stayer-France au Parc de la Tête d’Or à Lyon (vélodrome Georges-Préveral) , lors du championnat de France 2019, Hugues Pacini considérait avoir été victime d’une véritable coalition des deux coureurs de la Pédale  Charentonnaise. Pour l’anecdote, il nous livra son prénom, systématiquement ignoré par la presse de l’époque et les programmes des vélodromes parisiens.  

 

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE AMATEURS 1958

   Lundi 14 juillet   - Paris - vélodrome Municipal Bois-de-Vincennes  500 m (ciment)

 

L'épreuve qualificative disputée à la "Cipale" du Bois de Vincennes le mercredi  9 Juillet a réuni treize engagés : Jean Duc (B.C. Rémois), Jacques Ledan (A.C.B.B.), Jean Mirguet (V.C. Pré-Gervaisien), Michel Cazal (Pédale Charentonnaise), Roger Picard (Pédale Charentonnaise), Léon Didier (Pédale Charentonnaise), Robert Giscos (V.C. Les Aiglons), Henri Tomassi (Sprinter Club), Paul Depaepe (J.P.S.), Georges Bodin (V.C. XIIème),

Eliminés : .. Clavé (A.P.S.A.P.),  ... Lammerant (V.C.B.J.)    

Forfaits : Jean Duc  et Michel Cazal; Léon Didier (blessé); Paul Altmeyer  (F.S.B.S.)                                       

FINALE (50 km)

  1. Henri Tomassi ( Sprinter Club ) entr. Victor Longue -
    les 50 km en 45'57"
  2.  Roger Picard ( Pédale Charentonnaise ) entr. ... ... - à 1 t 300 m
  3. Georges Bodin ( Vélo-Club XIIème ) - entr. ... ... - à 3 t 400 m
  4. Jacques Ledan ( A.C. Boulogne Billancourt )  entr. ... ... - à 3 t 450 m
  5. Jean  Mirguet ( V.C. Pré-Gervaisien ) entr. ... ... - à 4 t
  6. Paul  Depaepe ( Jeunesses Populaires et Sportives ) - entr. ... ... - à 12 t

N.C.  Robert Giscos ( V.C. Les Aiglons )  entr. ... ... - Abandon

La course : Sous le regard de six mille (!) spectateurs, Henri Tomassi, prend la tête dès le second tour. Il tourne à la cadence de 25 " au tour, mais subi au 4ème tour un assaut de Picard, qui décolle aussitôt. Ce sera là la seule attaque subie par le sociétaire du Sprinter-Club. Au dix-huitième tour, il aura déjà dépassé Robert Giscos et poursuivra sa marche irrésistible vers le titre en se débarrassant au trente-deuxième kilomètre de son dernier adversaire, le Parisien Roger Picard.

Les dix derniers kilomètres sont accomplis à une cadence de 26"2/5 au tour, soit une seconde de plus qu'en début de course.

Henri Tomassi, plus jamais inquiété, remporte sans discussion possible son premier titre de champion de France. Face à une opposition jugée trop faible par la presse, la victoire de Tomassi, n’en fut pas moins  très régulièrement acquise.

A 30 ans, Tomassi, déjà champion de l’Ile-de-France a connu en  remportant sans discussion possible son premier titre de champion de France  en ce jour de fête nationale, son plus beau jour de gloire.

Sources : L'Equipe; Route & Piste

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE  AMATEURS 1959

      Dimanche 12 juillet - Paris - Vélodrome Municipal Bois-de-Vincennes 500 m (ciment)

L'épreuve qualificative disputée à la "Cipale" du Bois de Vincennes, le vendredi 10 Juillet a réuni douze engagés, qui ont effectué un essai individuel contre la montre sur 15 tours (7,5 km).  Les sept meilleurs temps qualifiés pour la finale. 

Bernard Deconninck (A.P.S.A.P.)  6'39"4/5; Claude Ulrich  (A.P.S.A.P.) 6'47"4/5; Paul Depaepe (Jeunesses Populaires Sportives) non-qualifié; ... Lammerant (club ?) non-qualifié; Henri Tomassi (Sprinter-Club)  6'40"3/5; Antège  Godelle (C.V. 19ème) 6'45"; Jacques  Moalli (Antony Berny Cycliste)  7'00"1/5; Albert  Gasparini (Antony Berny Cycliste)  non-qualifié; ..? Tissier (club ?) 7'14"2/5; ...? Jamet  (C.V. Dionysien) non-qualifié ; Claude Omnes (Pédale Charentonnaise)  non-qualifié; Robert  Giscos (V.C. Les Aiglons)  7'00"1/5 

 FINALE (50 km) 

  1. Bernard Deconninck (A.P.S.A.P.) - entr.  Abel Henry -
    les 50 km en 45'43"2/5
  2. Claude Ulrich (A.P.S.A.P.) - entr. J. Couder - à 3 t 100 m
  3. Henri Tomassi (Sprinter-Club) - entr. Victor Longue - à 3 t 400 m
  4. Antège Godelle (Club Vélocipédique 19ème) - entr. Roger Plaisance - à 4 t 450 m
  5. Robert Giscos (V.C. Les Aiglons) - entr. G. Decombey - à 5 t 250 m
  6. Jacques  Moalli (Antony Berny Cycliste) - entr. R. Godest - à 5 t
  7. ...Tissier( Antony Berny Cycliste) - entr. Maurice Emeriau à 13 t

La course : Sept partants, tous licenciés du Comité d'Ile de France. Dès le quinzième kilomètre, c'est un cavalier seul époustouflant du néophyte Bernard Deconninck. Déjà champion de l’Ile-de-France, Deconninck a enlevé le titre national devant les mêmes adversaires que lors du tournoi régional avec curieusement un classement sensiblement similaire. La netteté de sa victoire, admirablement conduit par l’excellent entraîneur Abel Henry sur la moto «René-Gillet», ne laisse guère de doute quant à sa supériorité sur le lot des concurrents qui lui était opposé. La manière dont il écoeura au train tous ses rivaux en fut l’éclatante démonstration,  avec un style qui rappela l’allure du grand Charles Lacquehay. Derrière l’intouchable Deconninck, Ulrich parut moins rapide que lors du  récent championnat régional. Tomassi, le tenant du titre, adroitement piloté par Victor Longue ne put que limiter les dégâts. Godelle déçut car sa prestation ne fut pas à la hauteur de ses premières sorties qui avaient été plutôt encourageantes. Giscos montra ses limites ; Moalli et Tissier poursuivent leur dur apprentissage de stayer.

L'ex-vainqueur du Premier Pas Dunlop 1954,   que l'on peut considérer comme la dernière découverte de Paul Ruinart, sera à coup sûr un challenger dangereux pour les prochains championnats du Monde à Amsterdam au vu de sa prestation impressionnante. Le demi-fond a trouvé en Bernard Deconninck un stayer de stature internationale.

Sources : L'Equipe, La France  Cycliste, Route & Piste 

 

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE  AMATEURS 1960

Dimanche 10 Juillet - Vichy - Vélodrome municipal Louis-Darragon - 500 m (ciment)

 

Semaine fédérale - vendredi 8 - dimanche 10 Juillet 

Disputé dans le cadre des championnats de France amateurs sur piste

 

                                FINALE (50 km)    

  1. Robert Giscos ( V.C. Joinville-Champigny ) entr.  ... ...
    - les 50 km en ...
  2. Henri Tomassi ( Sprinter-Club ) entr. ... ... - à 2 t 295 m
  3. Antège Godelle ( Club Vélocipédique 19ème )  entr. ... ... à 3 t 300 m
  4. Lucien Bottiau ( A.C. 11ème -) entr. ... ... - à 12 t

La course Selon le bref compte-rendu de la course faite par l'Ile de France Cycliste, elle fut fort monotone

Sources : L'Ile de France Cycliste; La Montagne; L'Equipe

 

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE AMATEURS 1961

       Dimanche 9 Juillet   - Dijon - Vélodrome Municipal   250 m(ciment)

 

Comité de Bourgogne de la F.F.C.

Semaine Fédérale Piste - Vendredi 7- Dimanche 9 Juillet          

ELIMINATOIRES : essais individuels contre la montre sur 30 tours, soient 7,5 km   

1 Joseph Tomassi - Sprinter-Club-Ile-de-France :  6'37"1/5  / 2 Marcel Rolet - V.C. Poudrette - Lyonnais :   7'58"  / 3 Joseph Di Natale - Vélo Griffon -   Lyonnais : 7'07"2/5      / 4 Antège Godelle - Pédale Charentonnaise - Ile-De-France :  6'59"1/5   / Marcel De Crescenzo  - Pédale Charentonnaise - Ile-De-France : 6'43" / 6. Christian Carrière - C.O. Dijon -  Bourgogne -  7'00"  / 7 Robert Giscos - V.C. Joinville - Ile-de-France -  6'33"3/5          

Sont qualifiés pour la finale : R. Giscos 6'33"3/5 ; J. Tomassi 6'37"1/5 ; M. De Crescenzo 6'43" ; A. Godelle  6'59"1/5

 

                                    FINALE 50 KM                  

  1. Marcel De Crescenzo ( Pédale Charentonnaise -
                      Ile-de-France  ) entr. Maurice Guérin  - 45' 18" 2/5      
  2. Antège Godelle ( Pédale Charentonnaise - Ile-de-France ) entr. ... ... - à 50 m                 
  3. Joseph Tomassi ( Sprinter-Club - Ile-de-France ) entr. ... ... - à 8 t   
  4. Robert Giscos ( V.C. Joinville - Ile-de-France ) - entr. ... ...  à 10 t (ou 8 suivant compte-rendu contradictoire de l'Ile-de-France Cycliste)     

La course : Robert Giscos, récent champion d'Ile-de-France, tenant du titre et si supérieur l'an dernier sur la piste de Vichy, n'a ici pas existé, face au tandem De Crescenzo - Godelle qui "firent des ronds" autour de l'ex-porteur du maillot tricolore.

Nota : Les sources consultées n’ont pas permis d’identifier les entraineurs, ni de renseigner avec précision le nombre de qualifiés pour la finale.

Sur le vélodrome de Dijon, pour une piste de 250 mètres, la norme en vigueur était communément de cinq qualifiés maximum.                                                                                      

Sources :

  • programme des championnats (fond F.F.C. B.N.F.)
  • Le Bien Public, L'Equipe; l'Ile de France Cycliste   

 

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE AMATEURS  1962

Dimanche 29 Juillet - Reims - Stade Vélodrome Auguste Delaune 400 m (enrobé) 

 

Comité de Champagne F.F.C. Semaine Fédérale Piste - 13-15 juillet  

 

ELIMINATOIRES : essais individuels contre la montre sur 19 tours soit 7,6 km

Robert Giscos - Fontenay-sous-Bois Sportif  - Ile-de-France - 5'56"1/5

Christian Giscos  - V.C. Joinville Champigny - Ile de France - 6'09"1/5

André Mezières -  A.P.S.A.P. - Ile de France - 6'15"3/5

Jean Duc - B.C. Reims - Champagne -  6'16"1/5

Joseph Tomassi - Sprinter Club - Ile de France -  6'17"

Roger Kuten - A.P.S.A.P. - Ile de France - Ile de France -  6'35"3/

Albert Briquet - Pédale Charentonnaise - Ile de France -  6'36"1/5

Charles Bertrand - U.V. Caen - Normandie - 6'40"2/5

Lucien Bottiau - A.P.S.A.P. - Ile de France - 7'00"2/5

Les 7 meilleurs temps sont qualifiés pour la finale

 

                                    FINALE 50 km 

  1. Robert Giscos ( Fontenay-sous-Bois Sportif - Ile de
    France ) - entr. Auguste Meuleman (BEL) - les 50 km  en 45'18"2/5
  2. André Mezières   ( A.P.S.A.P. - Ile de France ) entr. Hugo Lorenzetti -  à  80 m
  3. Christian Giscos  ( V.C. Joinville Champigny - Ile- de - France ) entr. Auguste Wambst  - à  1 t
  4. Joseph Tomassi ( Sprinter Club - Ile de France ) - entr. Alexis Blanc-Garin - à 2 t
  5. Albert Briquet (  Pédale Charentonnaise - Ile de France ) -  entr. Adolphe Laval - à  4 t
  6. Jean Duc ( B.C. Reims Champagne ) - entr. Maurice Guérin -  à 4 t
  7. Roger Kuten (A.P.S.A.P. - Ile de France)  entr. : Léon Vanderstuyft  (BEL) - à 5 t

La course : Chez les stayers amateurs qui cette fois avaient fait appel à l’élite des pacemakers, le métier de Robert Giscos s’imposa comme prévu non sans une belle résistance de Mezières et du jeune Christian Giscos, frère du champion de France.

Les trois premiers sont qualifiés pour le championnat du monde.

Sources :

  • L'Equipe; La France Cycliste; L’Ile-de-France Cycliste; Miroir du Cyclisme n° 22 août 1962, Les Cahiers de L’Equipe 1963. 
  • Brefs faits de course : Vélo-Journal,  Le tour du Monde du sport cycliste. 

 

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE AMATEURS 1963

Dimanche 9 Juin -  Paris - vélodrome du Parc des Princes - 454,545 m (ciment) 

 Journée tricolore : réunion des championnats de Frace de vitesse, poursuite, demi-fond professionnels et demi-fond amateurs. Au cours de cette réunion s'est disputée la grande finale de la "Médaille" des jeunes sprinters. 

8 concurrents engagés : Christian Giscos (V.C. Joinville-Champigny); Joseph Philippe (C.V. Dionysien); Joseph Tomassi (Sprinter-Club); André Mézière (A.P.S.A.P.); Roger Kuten (A.P.S.A.P.); Lucien Bottiau (A.P.S.A.P.); Alain Maréchal (A.C.B.B.), tous du Comité Ile-De-France ; Charles Bertrand (U.V. Caen - Normandie)

Le programme de la réunion laisse en blanc la liste des entraîneurs des amateurs et il n’est fait mention, ni dans ce programme, ni dans les sources consultées, de qualifications. 

 FINALE 50 KM

  1. Charles Bertrand (U.V. Caen - Normandie ) – entr. 
    René Godest  – les 50 km en 45'18"2/5 ( 42'40"2/5 selon journal Ouest-France & Ile de France Cycliste)
  2. Roger Kuten ( A.P.S.A.P. - Ile-De-France ) -  entr. … … -  à 50 m
  3. Lucien Bottiau ( A.P.S.A.P. - Ile-De-France ) - entr. ... ...  - à 150 m
  4. André Mézière ( A.P.S.A.P. -  Ile-De-France ) - entr. ... ... - à  2 t 250 m (1t et 250 m selon même autre source)
  5. Joseph Philippe ( C.V. Dionysien - Ile-De-France ) - entr. Victor Longue - à  3 t

Abandons : Christian Giscos (V.C. Joinville-Champigny ) -  entr. ... ... ) sur chute en début d'épreuve;  Henri Tomassi (Sprinter Club) - entr. ... ... ); Alain Maréchal (A.C.B.B. ) - entr. Auguste Meuleman (BEL) 

La course :  La course est décrite par le journal Ouest-France comme " très animée et menée très spectaculairement sur la fin". Tomassi durant longtemps occupa le commandement, mais sur une attaque de son coéquipier (? n.d .Stayer France) Bottiau, à vingt-deux tours de la fin, il décolla. 

Puis le Caennais Bertrand, qui avait été doublé précédemment, refait son retard, puis vient attaquer Bottiau, qu'il passe à huit tours de la fin, après que ce dernier lui eut résisté pendant un tour et demi.

Dans le dernier tour, Kuten essaie - mais sans succès - d'attaquer ( ...) le Caennais a ainsi confirmé le succès qu'il avait remporté sur "sa" piste de  Venoix le mercredi soir sur les mêmes adversaires.

A 32 ans, le pistard caennais a causé une véritable surprise. Seul régional, il a éparpillé tous les stayers parisiens qui ne se sont pas méfiés de lui. 

Aucune précision quant au résultat des coureurs C . Giscos , J. Tomassi , A. Maréchal : Forfait ? Abandon ? Non-qualifié  après éliminatoire ? Cette dernière éventualité n’aurait été justifiée que par un effectif insuffisant d’entraîneurs car la piste du Parc des Princes , de par ses mensurations pouvait recevoir les 8 engagés en finale directe . Le programme de la réunion laisse en blanc la liste des entraîneurs des amateurs et il n’est fait mention  ni dans ce programme , ni dans les sources consultées,  de qualifications.

Sources : 

  • Programme officiel de la réunion (Présentation et liste des engagés et des entraineurs du championnat Pro);  L'Equipe, édition du Lundi 10 juin 1963 ;
  • L’Aurore (article Jean Leulliot) édition du Lundi 10 juin 1963
  • témoignages Charles Bertrand & Alain Maréchal
  •  Ouest-France, Ile de-France Cycliste

 

Etude de François Bonnin et Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE  AMATEURS 1964

Samedi 13 Juin et Dimanche 14 Juin 1964 - Paris - vélodrome du Parc des Princes 454,545 m - (ciment)

 

Eliminatoires disputées contre la montre le samedi 13 Juin : élimination du tenant du titre, Charles Bertrand, de Mézière et Larcher.

 

FINALE - Dimanche 14 Juin  

  1. Christian Giscos (C.S.M.P. - J.P.S.) - entr. ... ...  - les 50
    km en 40'14" 1/5
  2. Louis Del Piano (Cavaillon) - entr. ... Groslimond (CH) - à 2 t
  3. Daniel Salmon (V.C. XIIème) - entr. ... ... - à 3 t
  4. Alain Maréchal (A.P.S.A.P.) - entr.  Bruno Walrave (P-B) - à 4 t
  5. Raymond Pain (A.P.S.A.P.) - entr. ... ...  - à 4 t
  6. Lucien Bottiau (A.P.S.A.P.) - entr. ... ...  - à 10 t

Ab : Henri Tomassi, à mi-course, et Roger Kuten à 30 t de la fin

La course :  Le "néophyte" Del Piano (il s'agit là de sa première course de demi-fond alors qu'il écume avec succès les pelotons routiers depuis l'après-guerre )  a été la révélation de l'épreuve et n'a dû qu'aux incompréhensibles (?) manoeuvres de son entraîneur, qui s'est obstiné à "arrêter" systématiquement Daniel Salmon (cf. compte-rendu de la course dans l'Ile de France Cycliste), puis à "arrêter" son coureur de ne pas remporter le titre, concédant au final  deux tours à Christian Giscos.

Longtemps second, Salmon, parti lentement, fut dépassé à six tours de la fin par le Cavaillonnais Del Piano.  Derrière, les courses de Tomassi, champion d'Ile de France, et d'Alain Maréchal apparurent décevantes.

Quant au sociétaire du C.S.M. Puteaux, sa victoire est saluée avec emphase dans l'Ile de France Cycliste, mais le témoignage de Louis Del Piano semble le relativiser.

Sources :

  • documentation Charles Bertrand
  • témoignages Louis Delpiano & Alain Maréchal
  •  Ile de France Cycliste

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE  AMATEURS 1965

 Dimanche 13 Juin - Paris - vélodrome Parc des Princes - 454,545 m (ciment) 

      

Le championnat des stayer amateurs se  dispute dans le cadre de la réunion «Tricolore» des championnats de France sur piste.

Sprinters et Poursuiteurs disputent leur titre professionnels. Par contre, les stayers professionnels s’alignent dans un Critérium National en 2 manches de 40 et 30. Leur propre championnat doit être organisé ultérieurement à Bordeaux.

(Finalement, l’épreuve aura lieu à Reims  le 23 juillet et non à Bordeaux)

    FINALE-  50 KM

  1. Alain Maréchal (A.P.S.A.P. )- entr. Hugo 
     Lorenzetti – les 50 km en 40'21" 8
  2. Raymond Pain   (A.P.S.A.P.) - entr. ... ... - à 2 t
  3. Louis Del Piano (E.S. Cavaillon) - entr. Auguste Wambst     à 2  t 
  4. Henri Tomassi (Sprinter-Club) - entr. ... ... - à 2 t
  5. …?  Lyon - (R.S.C. Camplinois) - entr. … …  - à 3 t
  6. Gérald Prudhomme (Pédale Charentonnaise)  entr. … …
  7. Lucien Bottiau (A.P.S.A.P.)- entr. ... ...                                    

N.C. André Mezières (A.P.S.A.P) - entr. ... ...

La course : Alors que l’on attendait une victoire de l’athlétique Gérald Prudhomme, donné comme favori, ce fut en fait Alain Maréchal qui domina la situation d’une manière inattendue. Alain Maréchal, le fils du grand champion des années trente, parti en troisième position, une fois parvenu en tête au 20ème tour, se mit hors de portée de ses adversaires qui dès lors ne s’entrebattirent plus que pour la seconde place. L’énergique petit stayer Cavaillonnais Del Piano dut finalement céder cette place sous les attaques répétées de Raymond Pain. Prudhomme, assez décevant, ne fut pratiquement jamais dans la course.           

Nota :

  • les deux manches du Critérium National des Professionnels ont été enlevées par Raynal (40 km) et Godelle (30 km), le classement général revenant à Raynal (entrainé par Alexis Blanc-Garin).
  • Alain Maréchal devait quelques mois plus tard décrocher la médaille de bronze au championnat du Monde. 

Sources  :

  • L’ Equipe , Le Parisien Libéré, L’ile-de-France Cycliste
  • témoignage Louis Delpiano; Henrik Elmgren; témoignage Alain Maréchal  

 

Etude de François Bonnin - apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE  AMATEURS 1966

 Dimanche 19 Juin  - Paris - Vélodrome Parc des Princes 454,545 m (ciment) 

Organisation du V.C. XIIème. Le championnat de France amateurs de demi-fond est disputé dans le cadre de la réunion d’arrivée du Circuit des Boucles de la Seine , organisé par l’Humanité-Dimanche. 

Le programme de la piste, sous l’égide du VELO-CLUB DU XIIe .offre un brillant plateau avec un Omnium professionnels FRANCE-ITALIE en quatre manches (vitesse à 6,  kilomètre lancé par équipes, Poursuite par équipes 5 km et Individuelle aux points 5 km) et la rencontre officielle FRANCE-URSS amateurs en 6 rencontres regroupant toutes les disciplines olympiques.

Le public parisien pourra applaudir Anquetil, Stablinski, Graczyk , Gimondi, Adorni, Motta et côté amateurs , entre autres , les sprinters Morelon, Trentin , Phakadze et les prestigieux poursuiteurs soviétiques emmenés par Stanislas Moskvine et Victor Bykov.

Le championnat des stayers amateurs , en clôture de  la réunion, a réuni 9 concurrents * qui ont disputé une finale directe sur la distance classique de 50 kilomètres (110 tours) ; le règlement prévoit 3 tours rendus en cas de crevaison ou accident mécanique avec un tour de retard.

 

FINALE 50  KM

  1. 04 André Mezières (A.P.S.A.P.) ** - entr. : Auguste Wambst  - les 
               50 km en  41'07"
  2. 02 Christian Giscos (C.S.M. Puteaux-J.P.S. - entr. : August Meuleman (BEL)  - à 400 m
  3. 09 Joseph Philippe   (C.V. Dionysien) * - entr. : Victor Longue -              à 420 m
  4. 01 Alain Maréchal (A.P.S.A.P.)  ** - entr. : Ugo Lorenzetti - à 2 t
  5. 03 Raymond Pain  (A.P.S.A.P.)  ** - entr. : Norbert Koch (P-B) - à 2 t
  6. 07 Gérald Prud’homme ( Pédale Charentonnaise ) - entr. : Roger Plaisance - à 3 t
  7. 05 Joseph Tomassi (Sprinter-Club) - entr. : Adolphe Laval - à 3 t
  8. 08 Maurice Barranger (Pédale Charentonnaise) - entr. : Alexis Blanc-Garin  - à 9 t

N.C. 06 Lucien Bottiau         ( A.P.S.A.P. ) ** - entr. : Maurice Longue                       Abandon

*   8 concurrents engagés selon le programme officiel , Joseph Philippe s’est ajouté à la liste des participants.

** A.P.S.A.P  = Association de la Préfecture de la Seine Assistance Publique

La course : Ordre au départ : Maréchal, tenant du titre, Giscos, Pain, Mézières, Tomassi, Bottiau, Prud’homme, Barranger et Philippe, engagé de dernière minute.

Vers le 6ème tour, Giscos supplante Maréchal et s’installe résolument en tête. Il va mener pendant les deux-tiers de la course. Maréchal, visiblement dans un mauvais jour va littéralement «exploser» à la mi-course ; il décolle, perd 2 tours et toutes ses chances. Seuls restent aux prises dans le même tour, dans l’ordre  Giscos, Mezières et Philippe, celui-ci auteur d’une belle remontée.

A 30 tours de la fin, Giscos cède à l’attaque en force de Mezières qui dès lors s’envole vers le titre qu’il conquiert enfin. Agé de 33 ans, le Montgeronnais, natif de Ceton, dans l'Orne, est récompensé de sa persévérance pour sa cinquième participation.

Nota : le programme officiel donne le rendez-vous pour la prochaine réunion le dimanche 17 juillet pour l’arrivée du Tour de France. Dans les faits cette arrivée sera avancée de 3 jours, le 14 juillet et  encadrée par la  journée tricolore des championnats de France professionnels sur piste (Vitesse, Poursuite, Demi-Fond).

La piste rose du  Parc des Princes autrefois théâtre de réunions cyclistes hebdomadaires, sera  désertée pour 4 semaines …

Sources : 

  • Les quotidiens L’Equipe et L’Humanité  (collections issues de la B.N.F. reproduites sur microfilms par les soins de l’A.C.R.P. – Association pour la Conservation et la Reproduction Photo de la Presse) consultés pour Stayer-France  les 7 janvier et 4 février 2019.
  • Fond FB :  VELO 1967 (René Jacobs, Hector Mahau, Robert De Smet) ; Programme officiel de la réunion du Parc des Princes du 19 juin 1966.

 

François BONNIN pour Stayer-France 06 mai 2022.

Etude de François Bonnin 

CHAMPIONNAT DE FRANCE  AMATEURS 1967

Dimanche 25 Juin - Paris -  vélodrome du Parc des Princes –  454,545 m (ciment)

 

Comité ILE-DE-FRANCE de la F.F.C. Réunion d’attente de l’arrivée du circuit des Boucles de la Seine, sous l’égide du Vélo-Club XIIème. 

Au programme figurent également le championnat de France de Poursuite professionnels avec une finale Grosskost-Anquetil âprement disputée et la rencontre France-Italie amateurs avec Morelon , Trentin en vitesse, kilomètre et tandem et les poursuiteurs , Darmet , Fédoroff , Boulnois, Van Lancker, Mourioux.

Nota : il s'agit d'une des dernières réunions organisées sur la légendaire piste du Parc des Princes

ELIMINATOIRES Jeudi 22 juin 17 h 00 : Essais individuels contre la montre 15 tours 6,818 km

Essai 01 :  Joseph Philippe - entr. Victor Longue -  C.V. Dionysien - Ile-de-France - 5'24"3/5

Essai 02 :  Maurice Barranger - entr. Maurice Longue - Pédale Charentonnaise - Ile-de-France -         5'33"2/5

Essai 03 : Jean-Pierre Breton - entr. René Godest -  Les Bleus de France -  Ile-de-France - 6'15"4/5

Essai 04 : Raymond Pain  - entr. : Joseph Goutorbe -  A.P.S.A.P. -  Ile-de-France - 5'19"4/5

Essai 05 : Gabriel Coche - entr. :  ... Jimbert - V.C. La Tour du Pin - Dauphiné Savoie - 5'29"

Essai 06 : Alain Besson  - entr. ... Jimbert - V.C. Pierrelatte -  Dauphiné Savoie - 5'44"3/5

Essai 07 : Lucien Bottiau - entr. Roger Plaisance -   A.P.S.A.P. - Ile-de-France - 5'23"2/5

Essai 08 : Alain Maréchal - entr. Hugo Lorenzetti -   A.P.S.A.P. - Ile-de-France - 5'12"2/5

Essai 09 : Joseph Tomassi - entr. Adolphe Laval -   Sprinter-Club - Ile-de-France - 5'27"1/5

Essai 10 : Christian Giscos    entr. Alexis Blanc-Garin CSM Puteaux J.P.S   Ile-de-France - 5'12"2/5

Exempt : André Mezière (entr. Auguste Meuleman (BEL) A.P.S.A.P.  Ile-de-France - Qualifié d'office en tant que tenant du titre. 

Les concurrents ayant réalisé  les cinq meilleurs temps qualifiés pour la finale : C. Giscos 5'12"2/5 /  A. Maréchal 5'12"2/5  / R. Pain 5'19"4/5 / L. Bottiau 5'23"2/5 / J.  Philippe 5'24"3/5 / A. Mezière  champion de France 1966 , qualifié d'office

FINALE 50 km 

Dimanche 25 juin 16h 50

  1. Christian Giscos (C.S.M. Puteaux J.P.S. -  Ile-
    de-France ) - entr. Alexis Blanc-Garin - les 50 km en 41'22"4/5
  2. Alain Maréchal (A.P.S.A.P. - Ile-de-France )   entr. Hugo Lorenzetti - à 3 t
  3. Joseph Philippe (C.V. Dionysien - Ile-de-France) - entr. Victor Longue - à 3 t
  4. André Mézière (A.P.S.A.P. - Ile-de-France) - entr. Auguste Meuleman (BEL) - à 5 t
  5. Lucien Bottiau (A.P.S.A.P. Ile-de-France) - entr. : Roger  Plaisance - à 9 t

N.C.  Raymond Pain (A.P.S.A.P. - Ile-de-France) - entr. Adolphe Laval -    Abandon

La course : Christian Giscos a largement dominé cette finale au cours de laquelle , seul Maréchal put faire un moment illusion. Mais Giscos sut résister à son attaque et une fois en tête , il démontra sa supériorité  à tous ses rivaux , qu’il doubla plusieurs fois.

Sources :

  • Rapports de Chronométrage de Mr Lucien Robrieux (+)  (Présentation et liste des concurrents et de leurs entraineurs, résultats des éliminatoires)
  • L'Equipe Edition du Lundi 26/06/1967 (Faits de course et classements) 

Nota : L'Ile de France Cycliste classe Raymond Pain sixième à neuf tours    

 

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE  AMATEURS 1968

Dimanche 7 Juillet à 14 h 30 - Lunéville (Meurthe-et-Moselle) - Vélodrome stade Edouard Fenal - 501.54 m (ciment)

 

Organisation Office des Sports de Lunéville, La Vedette Cyclo Lunévilloise et Comité de Lorraine de cyclisme

QUALIFICATIONS : Eliminatoires contre la montre sur 7 km 500 soit 15 tours qualifiant 6 coureurs pour la finale

Christian Giscos, le tenant du titre, est annoncé qualifié d'office.

ELIMINATOIRES contre-la-montre 7,500 km – 15 tours (5 séries à 2 en poursuite)

1ère Série :

  1. Roger Kuten (A.P.S.A.P. - Ile-de-France)                  
  2. André Mezières  (A.P.S.A.P. - Ile-de-France)  

2ème Série

  1. Joseph Tomassi (Sprinter-Club - Ile-de-France)
  2.  Alain Maréchal (A.P.S.A.P. - Ile-de-France) 

3ème Série

  1. Joseph Philippe (C.V. Dyonisien - Ile-de-France) 
  2.  Bernard Sainz (Pédale Charentonnaise - Ile-de-France) 

4ème Série

  1. Christian Piécourt (Les Bleus de France - Ile-de-France) 
  2.  Gérard Bussy (V.C. Sedan - Champagne)

5ème Série

  1. Alain Dupontreue (Les Bleus de France - Ile-de-France) 

(Lucien Bottiau A.P.S.A.P. Ile-de-France, inscrit dans la liste des engagés non mentionné dans les résultats)

Le programme officiel indique la liste globale des entraineurs à moto sans préciser leur affectation : Alexis Blanc-Garin, Auguste Meuleman (Pays-Bas) , Hugo Lorenzetti, Adolphe Laval, Roger Plaisance, Bruno Walrave (Pays-Bas)

Entraineur de réserve : Edouard Lespillez)

Les 6 meilleurs temps qualifiés pour la finale : Philippe (5'59"4/5), Kuten, Tomassi, Maréchal, Dupontreue, Sainz

 

FINALE 50 KM 

  1. Joseph Philippe (C.S. Dyonisien) - entr. Alexis Blanc-
    Garin - les 50 km en 41'49"1
  2. Roger Kuten (A.P.S.A.P.) - entr. ... ... ? * - 42'1"3
  3. Alain Maréchal (A.P.S.A.P.) - entr.  Hugo Lorenzetti - 42'8"7
  4. Henri Tomassi (Sprinter Club) - entr. ... ... ? * - à 1t
  5. Bernard Sainz ( Pédale Charentonnaise) - entr. ... ... ? *- à 2 t
  6. Alain Dupontreue (Bleus de France) - entr. ... ... ? * - à 12 t

La course : Sous un temps incertain (averses, menace d'orage) et devant un millier de spectateurs, parmi lesquels l'enfant du pays, l'ancien six-dayman et stayer Georges Wambst, Joseph Philippe prend résolument le commandement.  Très rapidement, le néophyte  Alain Dupontreue est écarté des débats. 

Henri Tomassi et Bernard Sainz  accompliront une course en retrait derrière Philippe, qui ne sera inquiété que par Maréchal et Kuten, qui  se livreront une lutte acharnée pour la seconde place, dont Kuten sortira vainqueur en toute fin de course.

Troisième en 1965,1966 et 1967, Joseph Philippe remporte à vingt-quatre ans son premier titre de champion de France des stayers. A relever les débuts de celui qui sera le maître de la discipline la décennie suivante, Alain Dupontreue.

Philippe, Kuten et Maréchal ont gagné par là-même leur qualification pour le championnat du Monde qui se déroulera à Rome.

Sources :

  • documentation Joseph Philippe
  • Saint Denis Républicain, Le Républicain lorrain
  • ancien fond de recherches sur le cyclisme lorrain (Christian Rabut in memoriam 1989)
  • Programme officiel de la réunion
  • témoignage Alain Maréchal.

Etude de François Bonnin et Patrick Police 

CHAMPIONNAT DE FRANCE AMATEURS 1969

 Dimanche 20 Juillet  - Vincennes (Val-de-Marne) - Vélodrome Municipal - 500 m (ciment

Initialement, ce championnat, ouvert aux coureurs amateurs seniors et Juniors 1ère et 2ème catégorie, devait se disputer le Dimanche 11 Mai sur la piste de Creil.

La réunion est organisée dans le cadre de l'arrivée du 56ème Tour de France

Prix : 400, 300, 200 et 100 FF aux quatre premiers

Le champion de France 1968, Joseph Philippe, est qualifié d'office.

Six coureurs : éliminatoires en deux séries disputées le vendredi 18 Juillet à 17 h 30, qualifiant trois coureurs par série.

 

FINALE 50 KM

  1. Christian Giscos (C.S.M.P. - J.P.S) - entr. ... ... - les 50 
    km en 44'47''
  2. Alain Dupontreue (A.C.B.B.) - entr. ... ... - à 200 m
  3. Henri Tomassi (Sprinter Club) - entr. ... ... - à 400 m
  4. Roger Kuten (A.P.S.A.P.) - entr. ... ... - à 1 t
  5. Joseph Philippe (C.V.D.) - entr. Alexis Blanc-Garin - à 1 t
  6. Bernard Sainz (P.C.) - entr. ... ... - à ? t

La course : Joseph Philippe, le tenant du titre, inquiet de l'état de la piste, avait réclamé en vain  avant la course le nettoyage de celle-ci. Il a été victime d'une crevaison qui à l'évidence, ne lui a pas permis de réaliser le doublé.

Un commentaire tiré de la presse pourrait suffire à éclairer sur ce que fut ce championnat (voir aussi les interviews de Joseph Philippe et Henri Tomassi mis en ligne sur Stayer France) : " De grâce, que les entraîneurs soient conscients du rôle qu'ils ont pu jouer et nous épargnent leurs calculs et attitudes machiavéliques..."

Sources :

  • L'Equipe; Ile de France Cycliste;
  • témoignage Joseph Philippe

 

Etude de François Bonnin.

Apports à la marge de Patrick Police 

Commenter cet article
D
Merci des recherches
Répondre