Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
STAYER FRANCE  :  100 % demi-fond et derny - depuis 2005 au service du demi-fond et du derny

STAYER FRANCE : 100 % demi-fond et derny - depuis 2005 au service du demi-fond et du derny

STAYER FRANCE ex-STAYER FR est le blog du demi-fond et de l'association FRANCE DEMI-FOND. adresse mèl : fddf@dbmail.com page Facebook : @VANWOORDEN21

Publié le par Oscar de Ramassage
Publié dans : #ACTUALITES FRANCE DEMI-FOND

 

Marc Pacheco descend donc de la moto, au terme d'un parcours sportif qui l'inscrira dans l'histoire du demi-fond français.

 

Un speaker l'avait en son temps surnommé "Le Pape des Entraîneurs". 

"L'historien" du demi-fond que je prétend être  ne pouvais pas acquiescer sans réserves à cette déclaration.  

"Le Pape des Entraîneurs", c'est le titre qui a été attribué en son temps - et à juste raison eu égard au talent unanimement célébré du Monsieur (demandez par exemple à notre ami Jean Raynal son avis sur la question)  -  à l'entraîneur hollandais Norbert Koch dit "Noppie". 

 

Alors quand j'ai appris que notre ami Marc Pacheco tirait sa révérence, j'ai été puiser dans l'armoire aux souvenirs, pour lui restituer ce que je juge être  ses titres véritables. 

Pour nous les mordus de demi-fond, il restera donc, tant qu'il y aura des motos pour tourner sur les pistes, et des petits gars sans peur et sans reproches pour les suivre sur le bois ou le ciment :

" Le Maestro de la manette "

" Le Machiavel de la course d'attente "

" Le Prince des trajectoires" 

" Le Grand Manitou des turbulences" 

" Le Maître ès remous " 

" Le Pacer (je ne mets pas pacemaker, il détestait ce mot) vénérable, à audiencer pour ses recettes tactiques pas piquées des hannetons "

 Donc on ne verra pas Marc sur une moto au championnat de France à Commercy le 2 Juillet prochain.

Mais pas de soucis, et zéro nostalgie.

Car quelque chose me dit que dès qu'il sera question de demi-fond, en France ou en Europe, notre homme ne sera pas loin. Et c'est tant mieux, car le demi-fond ne peut pas se permettre le luxe d'ignorer les compétences.

Alors salut l'artiste !  

Affaire à suivre donc, sur STAYER FRANCE évidemment ... 

 

 

Patrick Police, pour STAYER FRANCE, le 16 Juin 2022

 

Commenter cet article
P
Tombé de haut lorsque j’ai malheureusement su le premier la nouvelle. MON père, MON mentor personnel, ne sera plus sur une moto pour des raisons d’âges ridicules…..j’ai tout appris de lui de part ses conseils avisés ou simplement à le regarder tournoyer sur les anneaux de France et de Navarre, et cela que je sois aussi sur la moto où simplement dès mon plus jeune âge à parcourir avec lui les milliers de kms pour arpenter les vélodromes.<br /> Un PACHÉCO en cache un autre et promet de toujours donner le meilleur de moi même pour perpétuer le niveau d excellence et, un jour peut-être, je l’espère profondément, nous inscrire sur un titre européen car cela sera bien évidemment une victoire commune.<br /> MERCI PAPA!!!
Répondre
P
Merci fiston.....successeur sans crainte pour moi...tu sais faire....la voie est libre pour la première marche du podium France tu connais deja la 3 puis la 2 l'an passé<br /> Mais je serai en bord de piste pour te voir appliquer des vices que je n'ai donné a personne d'autre<br /> Sois méchant...pas de cadeau on ne t'en fera pas...
L
Bien que nouveau spectateur du demi-fond j 'ai vite apprécié les qualifiés ""professionnelles "" de Monseigneur PACHECO tant pour son Sérieux que pour son Panache et lui souhaite que continuer à vibrer autour des anneaux parmi nous les fondus du demi-fond .Bon Vent comme disent les marins
Répondre
P
Merci Marc pour m’avoir fait découvrir cette discipline qu’est le demi-fond. Même si tu n’es plus sur la moto nous aurons toujours l’occasion de boire tes anecdotes et parfois faire face à ton caractère bien trempé.<br /> Je retiens aussi que tu es avide de conseils qu’on soit un coureur de renom ou un simple « petit » coureur du moment que l’on a envie de s’investir.<br /> Respect pour cette belle carrière de pilote et tous ces titres de champion de France.<br /> Paul
Répondre
J
on ne compte pas les commentaires intantinet hypocrites exprimés lors de la disparition d'hommes -ou de femmes- qui étaient pourtant loin de ralier les suffrages au temps de leur vivant... Marc, lui, pourra se prévaloir d'une originalité supplémentaire : celle de voir se concentrer tous les témoignages de sympathie, d'admiration, de reconnaissance ou tout simplement d'amitié, alors qu'il est encore bien vivant ! Chapeau l'Artiste, Patrick t'auras laissé une belle et juste empreinte, à jamais gravée dans l'histoire du demi-fond... j'ai sincèrement plaisir à m'inscrire dans ce sillage !
Répondre
M
Une belle carrière d'entraîneur c'est sûr avec beaucoup d'abnégation. Il aura fait son dernier championnat chez lui, à Lyon, et nous ne le savions pas, mais qu'importe on aura bien l'occasion de lui faire une fête méritée ! Caractère de cochon, forte tête d'accord ou pas d'accord, sur sa moto c'était un chef et on ne peut que le saluer ! Au final très heureux d'avoir pu faire quelques belles organisations à Lyon dans sa discipline de prédilection motos et dernys. Avec ses coureurs fétiches hommes et femmes comme Laurie Berthon. À très vite Marc.
Répondre
O
Rien à rajouter. Tu as tout dit.