Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
STAYER FRANCE  :  100 % demi-fond et derny - depuis 2005 au service du demi-fond et du derny

STAYER FRANCE : 100 % demi-fond et derny - depuis 2005 au service du demi-fond et du derny

STAYER FRANCE ex-STAYER FR est le blog du demi-fond et de l'association FRANCE DEMI-FOND. adresse mèl : fddf@dbmail.com page Facebook : @VANWOORDEN21

Publié le par Oscar de Ramassage
Publié dans : #PALMARES CHAMPIONNAT DU MONDE
CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND PROFESSIONNELS 1912

" Un Mondial entre américains"

100 km avec entraineurs  motocyclistes

Newark (New Jersey) - Mercredi 28 août 1912

Vailsburg Track Velodrome (268,22 mètres)

Georges Wiley

La piste où se sont déroulés les championnats du monde est la plus la plus courte (six tours au mile) sur laquelle se soit disputé un championnat de demi-fond jusqu’ici.

Les éliminatoires sont réservées aux coureurs Américains, les deux premiers classés sont qualifiés. Le Français Julien Rudolphe est qualifié d’office pour la finale. Il a obtenu des autorités militaires un sursis lui permettant de s'engager.

A noter que l'édition amateurs est annulée faute d'engagements.

 ELIMINATOIRES  - 50 km - Dimanche 25 août

1ère série

1- Elmer Collins (E.U.A.) - entr:  Jimmy Hunter -  26 ¼ miles (42,24 km )  en 37'37"2/5 

Elmer Collins

2- George Wiley (E.U.A.)  - entr: Charles Turville -     à 2 tours

N.C.- John Bedell  - (E.U.A.)  entr:  Carl Ruden  Ab. aux 19 miles

N.C.-Ernie Pye (AUS) - entr :  Charles Stein      Ab.  aux 5 miles

La course : Avant les 2 miles, Collins, parti en dernière position, a commencé à remonter en dépassant Pye, lequel, en forme médiocre a décollé deux fois au cours des deux premiers miles et s’est fait doubler par Wiley et John Bedell.

Wiley, en tête depuis le départ et Collins revenu en deuxième position prennent un tour à John Bedell après les 3 miles. L’Australien Pyeabandonne aux 5 miles.  Aux 11 miles, Wiley cède la première place à Collins mais la récupère peu après.

Collins se replace alors derrière le coureur de Syracuse et après plusieurs tours d’une âpre lutte, il reprend le commandement et un peu plus loin, double son rival. John Bedell concède plusieurs tours et s’arrête à 19 miles. Sur la fin, Collins et Wiley poussent une petite pointe mais Collins l’emporte avec 2 tours d’avance.

En raison du vent violent, et des deux abandons la première série a été réduite à 26 ¼ miles.

 2ème série

1- James F. Moran (E.U.A.)  entr: Charles Turville -  31 ¼ miles (50 km )  en 44'48"3/5 

James Moran

2- Menus Bedell  (E.U.A.)   entr: Carl Ruden  -   à 1 tour

3-Clarence Carman   (E.U.A.) entr : Jimmy Hunter -  à 1 tour

N.C.- Percy Lawrence (E.U.A.) entr:  Charles Stein  Ab. aux 25 miles

La course : Clarence Carman, parti en tête, résiste avec succès aux attaques de Jimmy Moran durant 21 miles.

Mais après cette distance, la moto de Hunter est défaillante,  Carman perd son entraîneur à deux reprises et Moran réussit à passer. Hunter ne peut relancer son moteur avant que son coureur ne soit aussi dépassé par le tandem Menus Bedell-Carl Ruden.

A l’annonce des cinq derniers miles, Moran s’envole et double Hunter et Carman. Menus Bedell finit deuxième derrière Moran, après une belle course, bien qu’il n’ait jamais atteint la tête. 

Percy Lawrence, surclassé  a été doublé dix fois avant de renoncer aux 25 miles.

 

FINALE 100 km 

  1. George Wiley  (E.U.A.) - entr: Charles Turville -  62¼ miles (100 km )  en 1h 24'07" 
    Georges Wiley

     

  2. Elmer Collins (E.U.A.) - entr:  Jimmy Hunter -  60,00 miles -  à 13 t
  3. James F. Moran (E.U.A.)  -   entr:  Charles Stein -  57,83 miles - à 26 t
  4. Julien Rudolphe (FRA) - entr. : Marius Naso -  53,33 miles  - à 33 tours
  5. Menus Bedell (E.U.A.) -  entr : Carl Ruden  -   52,33 miles -  à 59 tours

La course : Collins, en entente parfaite avec son entraîneur Hunter, mène la course avec facilité au départ, et durant les vingt premiers miles. Mais à ce moment, il marque une légère hésitation et Wiley prend alors les devants. A partir de là, la course est finie. 

Le petit coureur de Syracuse emballe l’allure au fil des miles courus au rythme de 1'13" à 1'17" sans jamais faiblir. Parmi le public, les connaisseurs s’attendent à une défaillance de Wiley, mais celle-ci ne vient pas et au contraire, il continue à prendre tour sur tour à ses adversaires.

Aux 48 miles, il roule encore à 1'18" au mile, plus frais que jamais. Il finit avec une avance de 13 tours (plus de 2 miles) sur Collins, le second. Rudolphe, le coureur Français, a terminé dans un état de fraicheur égal au vainqueur après une bonne course et aurait pu figurer en meilleure position s’il avait été mieux entraîné. 

Julien Rudolphe

 NOTA : Le nom de l’ entraîneur de Rudolphe n’est pas indiqué dans les articles de presse consultés. Au championnat de France-  où il s‘est classé cinquième, il était entrainé par Naso.

 En ce qui concerne le vainqueur, Georges Wiley, qui aura l'occasion de courir à plusieurs reprises en Europe avant et après la première guerre mondiale, arrêtera la compétition dix années plus tard.

Sources et base documentaire de l'étude de François Bonnin :

  • The Newark Star, quotidien Newark (NJ) Collection NEWARK PUBLIC LIBRARY
  • Remerciements à Mr Robert Blackwell (principal librarian  New Jersey Reference Division) pour les recherches locales et les documents communiqués, extraits de la collection du Newark Star (correspondance du 20/03/1986).
CHAMPIONNAT DU MONDE   AMATEURS 1912

Septembre - Newark - vélodrome - 268.22m (bois)

Course non disputée faute d'engagements 

 

Source : L'Aero; Sporting Cyclist 

Patrick Police, pour STAYER FRANCE

 

Commenter cet article
H
It was only the Professional Stayers that raced. The Amateur Stayer Championship for 1912 was not held. Amateur and Professional Sprint Championships were held. I am guessing due to a lack of amateur stayers in the USA.
Répondre